MASDAR, un exemple concret de ville intelligente

De Portail de l’initiative de la Francophonie pour des villes durables (IFVD)
Aller à : navigation, rechercher
Masdar City.jpg
Masdar - Émirats arabes unis
Pays Émirats arabes unis
Situation géographique 24° 25′ 45″ nord, 54° 37′ 06″ est
Initiateur du projet Le Sultan Ahmed Al Jaber
Société de construction Masdar Power
Superficie (km2) 6
Population (Année de référence)  50 000 habitants  en 2025
Activités économiques Tourisme, énergie
Secteurs sociaux (offres de services) îlots et des quartiers à haute performance

énergétique et environnementale

Nom et adresse de l'auteur du cas Jean-Marie Chevalier, Professeur

à Paris-Dauphine.

Présentation générale du cas

Masdar (en arabe « la source ») est un projet de démonstration initié par la famille régnante d’Abu Dhabi (le Sultan Ahmed Al Jaber). C’est la première fois qu’un pays exportateur de pétrole envoie un signal fort concernant la construction de systèmes énergétiques du futur moins intenses en carbone. Le projet Masdar se veut une réalisation concrète avec l’ambition de devenir une sorte de « Silicon valley » de l’énergie, lieu de recherche, d’essais et d’expérimentation des technologies et des systèmes énergétiques du futur. Le projet se décline en cinq entités séparées : Masdar City, Masdar Power, Masdar Carbon, Masdar Capital et Masdar Institute. Ces cinq entités sont actives, mais leur rythme de développement a été quelque peu ralenti par la crise économique et financière qui touche l’économie mondiale.

Criteres-jaguar-network-smartcity-in-a nutshell-1-criteres.png

Contexte et justification

  • Masdar City

La construction de la ville de Masdar a commencé par l’édification des six premiers bâtiments du Masdar Institute de façon à enclencher rapidement des activités d’enseignement et de recherche. Ces bâtiments sont destinés à l’enseignement (salles de classe et de travaux pratiques), la recherche (laboratoires, bibliothèque) et la vie étudiante (logements, restaurants, magasins). Le quartier général de Siemens pour le Moyen-Orient devrait être achevé fin 2012.

Le projet urbain est de construire une ville qui se rapproche le plus près possible d’un modèle zéro émission, zéro déchet. La ville, de 7 km carrés, devrait être en mesure de loger 50 000 résidents et d’accueillir en plus 40 000 travailleurs non-résidents. L’objectif de réalisation avait été initialement fixé à 2025.

Masdar City représente un type particulier de ville intelligente. Les acteurs de la ville s’engagent dans une politique massive de réaménagement urbain : des îlots et des quartiers à haute performance énergétique et environnementale, jusqu’à une ville nouvelle à énergie positive sont construits ex nihilo.

La ville est conçue dans une stratégie d’optimisation énergétique locale, mais pour des raisons de sécurité d’approvisionnement, elle est aussi connectée à un réseau central de distribution d’énergie.

Les espaces construits fonctionnent selon les principes de l’économie circulaire, qui cherche à rapprocher le fonctionnement des écosystèmes industriels de celui, quasi cyclique, des écosystèmes naturels, en optimisant les flux d’énergie et de matière.

Enjeux soulevés par le cas

  • Masdar Power

Masdar Power est une entreprise de construction et d’exploitation d’installations de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables : panneaux photovoltaïques, solaire par concentration thermique, éolien terrestre et marine. Son objectif est d’investir dans la région du Golfe mais aussi au niveau international. Masdar Power est, par exemple, présent en Grande-Bretagne, dans l’estuaire de la Tamise, aux côtés des sociétés Dong et E.

Une initiative a été prise pour la construction d’une ferme éolienne qui serait l’une des plus grandes du monde. L’entreprise cherche, également, à prendre des participations dans des fabricants d’équipements pour les installations de production d’énergies renouvelables : solaire par concentration (Espagne), panneaux solaires en films minces (Allemagne).

Problématique de la durabilité urbaine

  • Masdar Carbon

Masdar Carbon est une entité qui développe des projets de réduction des émissions de CO2 par une amélioration de l’efficacité énergétique et par des procédés de capture et de séquestration du carbone (CCS). Masdar Carbon est impliqué, par ailleurs, dans la mise en œuvre des Mécanismes de Développement Propre (Clean Development Mechanisms) au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie : identification des projets, montage technologique et financier, enregistrement des projets auprès des organismes onusiens. Ces actions couvrent la réduction des torchages de gaz (gas flaring), la réduction des pertes et fuites, ainsi que les installations de cogénération. A Abu Dhabi, Masdar Carbon est engagé dans un vaste programme de capture des émissions de carbone industrielles, de transport du carbone à travers un réseau d’oléoducs et réinjection du carbone dans les puits, permettant d’augmenter la productivité des gisements de pétrole brut (enhanced recovery). Un pilote a été installé en partenariat avec la compagnie Abu Dhabi Company for Onshore Oil Operation (ADCO).

Source Masdar Institute (2012)

Analyse approfondie du cas sous étude en articulation avec la problématique de la durabilité urbaine

  • Masdar Capital

Masdar Capital a pour vocation de rassembler des participations focalisées sur les technologies énergétiques propres les plus prometteuses pour l’avenir. Les domaines privilégiés sont : les énergies renouvelables, le transport et le stockage de l’énergie, la gestion de l’eau et des déchets, la recherche de matériaux et d’équipements avancés (Smart grids), les services énergétiques et environnementaux.

Les interventions de Masdar Capital sont organisées à travers deux fonds distincts. L’un des deux fonds est ouvert à des partenaires internationaux parmi lesquels : Deutche Bank, Crédit Suisse, Japan Bank for International Cooperation, Japan Oil Development Co, Siemens and GE.

  • Masdar Institute

Le campus du Masdar Institute a été construit en appliquant les principes d’urbanisme et de construction de la ville de Masdar. Il comprend des salles de classe, des laboratoires, une bibliothèque, des bureaux et des logements pour étudiants et professeurs. Le programme de recherche a été établi en étroite coopération avec le Massachussetts Institute of Technology (MIT). L’institut serait destiné à accueillir 600 à 800 étudiants au niveau Master et Doctorat (PhD) et 200 enseignants. Des domaines stratégiques de recherche ont été identifiés. L’orientation est clairement celle de l’ingénierie et de la gestion des systèmes complexes.

Les activités du Masdar Institute sont imbriquées dans les autres entités de Masdar. Par ailleurs, ces différentes activités sont connectées avec l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA – International Renewable Energy Agency) située à Abu Dhabi.

Masdar Institute Source : Masdar Institute (2012)

Références 

[1]

Jean-Marie Chevalier, Professeur à Paris-Dauphine. Source : Masdar Institute (2012)